Sie sind hier: About Us / Highlights
21.11.2017 : 7:11 : +0100

Arms Control and Armed Violence Prevention before the Post-electoral Crisis in Côte d’Ivoire

(This announcement is also available in French / Cette annonce est egalement disponible en français

Sub-regional instability, conflict, the emergence of armed groups, the deterioration of law and order, and armed criminality have all contributed to the proliferation and illicit circulation of small arms and light weapons in Côte d’Ivoire. The presence of a substantial number of weapons means that violent incidents now have much more serious
consequences.

The Small Arms Survey has produced a new study, Enquête nationale sur les armes légères et de petit calibre en Côte d’Ivoire: les défis du contrôle des armes et de la lutte contre la violence armée avant la crise post-électorale, in order to help the country formulate a national plan of action to combat the proliferation, circulation, and illegal use of small arms and light weapons. Although the research was carried out before the post-electoral crisis of 2010–11, the report's findings remain as relevant today as when the survey was conducted.

The report provides an overview of the types of armed violence encountered in Côte d'Ivoire, and categorizes the types of armed actors. It discloses the sources and methods of transfer of weapons and ammunition to Côte d'Ivoire; analyses the effects of armed violence and the illicit circulation and use of weapons on the population and its perception of insecurity; and proposes several measures and preconditions for a reduction in arms proliferation.

This Special Report is published in French by the Small Arms Survey with the National Commission to Combat the Proliferation and Illicit Circulation of Small Arms (ComNat-CI), the Economic Community of West African States (ECOWAS) Small Arms Control Programme, and the United Nations Development Programme (UNDP). An Executive Summary of the reports findings has been released in English.


Contrôle des armes et lutte contre la violence armée avant la crise post-électorale en Côte d'Ivoire

L’instabilité sous-régionale, le conflit, l’émergence des groupes armés, l’affaiblissement du système sécuritaire et la criminalité armée sont autant de facteurs qui ont encouragé la prolifération et la circulation illicite d’armes légères et de petit calibre en Côte d’Ivoire. Cette importante circulation d’armes contribue à exacerber les conséquences des manifestations de la violence.

Le Small Arms Survey publie une nouvelle étude, Enquête nationale sur les armes légères et de petit calibre en Côte d’Ivoire: Les défis du contrôle des armes et de la lutte contre la violence armée avant la crise post-électorale, ayant pour objectif de contribuer à la formulation du plan d’action national de lutte contre la prolifération, la circulation et l’utilisation illicite des armes légères et de petit calibre. Bien que cette enquête ait été menée avant la crise post-électorale de 2010–11, ses principales conclusions sont toujours d'actualité.

Le rapport présente les différents types de violence armée rencontrés dans le pays et les catégories de détenteurs d'armes; il révèle les sources et les méthodes de transferts des armes et des munitions vers la Côte d'Ivoire; il analyse les effets de la violence armée et de la circulation et l'usage illicte des armes sur la population et sa perception de l'insécurité; enfin, il propose des mesures pour enrayer la prolifération d'armes.

Ce Rapport spécial est publié par le Small Arms Survey, la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération et la Circulation Illicite des Armes Légères et de Petit Calibre (ComNat-CI) avec l'appui du Programme de Contrôle des Armes Légères de la CEDEAO, et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Un résumé exécutif reprenant les principales conclusions du rapport est également disponible en anglais.


 
Share this content
Share this content: